Jan 9, 2018 in Réformes
Parcoursup : à quoi ressemble le nouvel APB ?

2018 marque l’arrivée de Parcoursup, le nouvel Admission Post-Bac (APB). Découvrons ensemble les différents changements de la plateforme.

La fin du tirage au sort et de l’algorithme

Pour cette nouvelle année, le gouvernement lance son nouveau Plan étudiants visant à offrir aux élèves une meilleure orientation au lycée, la fin du tirage au sort au sein des universités mais également la refonte de la plateforme Admission Post-Bac (APB) qui s’appelle désormais Parcoursup. Et ce n’est pas seulement le nom qui change, le gouvernement a aussi prévu plusieurs modifications.

Désormais, le tirage au sort ainsi que l’algorithme d’affectation automatique, fortement décriés depuis quelques mois, sont ainsi supprimés en 2018. La gestion des dossiers se fait humainement. Ce sont les équipes pédagogiques des établissements qui gèrent cet aspect et donnent les réponses au fur et à mesure.

Un nombre de vœux réduit et un nouveau système de réponse

Autre amélioration prévue par le gouvernement : le nombre de vœux et le système de réponse. Les lycéens peuvent sélectionner 10 vœux maximum dans Parcoursup, au lieu de 24 dans l’ancien APB. Ces vœux ne sont plus classés et doivent donc être « souhaités et motivés » d’après ce qu’évoque le ministère. Les formations sont également regroupées de manière géographique. Les candidats peuvent alors postuler à un type de filière dans une région, sans d’autres précisions. Ils peuvent également changer d’académie.

Concernant les réponses à ces vœux, le système de fonctionnement évolue aussi :
» Pour les formations sélectives (BTS, DUT, écoles…) : les lycéens reçoivent « Oui », « Non » ou « En attente ».
» Pour les formations non-sélectives (université) : les lycéens reçoivent « En attente », « Oui », ou « Oui, si ».

Le « Oui, si » conditionne l’accès à la formation à un certain nombre. Cette option n’est applicable que dans le cas de capacités d’accueil insuffisantes.v

Un meilleur accompagnement des lycéens

Autre élément de modification dans Parcoursup : la remise à niveau. Si un étudiant accepté sous condition souhaite malgré tout rejoindre la formation, celui-ci doit effectuer un stage de remise à niveau ou suivre des cours renforcés dans certaines matières.

Certains dossiers peuvent également être refusés si, selon la ministre de l’Education, « Une formation non-sélective a plus de demandes que de places ». Les lycéens seront ici choisis en fonction de l’adéquation de leur profil et parcours. Cette sélection ne sera applicable que pour les filières dites en tension : Droit, Staps, Psycho et Paces.

Enfin, afin d’accompagner l’orientation de chaque lycéen, le gouvernement a mis en place deux semaines de l’orientation. Un site sera également mis à leur disposition pour répondre à l’ensemble de leurs questions sur l’orientation et les conseils de classes auront désormais pour mission de proposer une orientation aux élèves (1er trimestre) et de donner leur avis sur les formations souhaités (2ème trimestre).

La plateforme Parcoursup ouvrira le 15 janviers prochain. Les lycées pourront faire leur choix jusqu’en mars et les 1ères réponses seront disponibles dès le mois de mai. Reste maintenant à voir ce que ces changements vont apporter concrètement aux lycéens.

La solution Notabene.fr, dédiée à la gestion des notes et au suivi individuel de l’élève, s’interface avec Parcoursup depuis la mise en place de cette nouvelle plateforme.

Tags: