Parcoursup 2018 : Comment la ministre répond-elle à la demande ?

Le baby-boom de l’an 2000 s’apprête à commencer ses études supérieures, augmentant ainsi la demande. Pour pallier cette hausse, la ministre de l’éducation supérieure, Frédérique Vidal, a annoncé en juillet la création de places supplémentaires dans Parcoursup. Mais est-ce suffisant ?

Des places supplémentaires dans Parcoursup

Début juillet la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé la création de 10 000 nouvelles places pour l’enseignement supérieur public, notamment en IUT, pour la rentrée 2018.

Ces places s’ajoutent aux 21 000 places déjà annoncées dont 4 000 pour les sections de technicien supérieur (BTS) et 17 000 dans les universités. Ces nouvelles places ont été réparties dans les différentes académies. Ainsi, l’académie de Versailles a gagné 1 368 places, Toulouse 1 097, la Réunion 1 090 et Grenoble 659.

Le ministère évoque ainsi un investissement inédit. Mais cet « investissement Parcoursup » est-il une véritable solution à long terme ?

Est-ce suffisant ?

En 2017, 3 729 bacheliers étaient restés sans solution à l’issue d’APB. Combien vont-ils être à cette rentrée 2018 en sachant que le nombre d’étudiants devrait considérablement augmenter à la rentrée compte tenu du baby-boom de l’an 2000.

Les nouveaux entrants devraient être au tour de 28 000, le nombre de places créé : 31 000. Cela devrait donc être suffisant. Oui, mais non… En effet, tous ne veulent pas aller là où les places ont été créées.

De par cette mesure, le ministère souhaite « faire coïncider l’offre avec la demande de façon durable, en anticipation des prochaines années ». Toutefois, cela n’est pas suffisant, d’autres mesures sont nécessaires pour pouvoir absorber les étudiants et rattraper le retard de ces dernières années. Chaque hausse en première année se répercute par une hausse en deuxième année, la plupart des étudiants continuant leur cursus scolaire.

Faire coïncider offre et demande se révèle être un réel défi pour le ministère qui affirme être en train de le relever. A voir ce que cela va donner dans Parcoursup à la rentrée 2018 et aux prochaines rentrées

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales