Données et sécurité : Les tendances à suivre en 2018

Données et sécurité : Les tendances à suivre en 2018

La sécurité des données est au cœur des discussions dans les établissements notamment depuis la mise en place du RGPD. Faisons le point sur les tendances qui vont développer les données et améliorer la vie des élèves.

Utiliser les données récoltées

Au sein des établissements scolaires, les données sont partout et sont utilisées par tous. Mais cette profusion de données a-t-elle un réel but ? Répond-elle à des objectifs clairs ? Ces questions doivent être posées, car récolter des données pour récolter des données n’a pas de réel intérêt.

Il est donc nécessaire de mettre en place des objectifs et des outils adaptés pour permettre aux établissements d’utiliser et de capitaliser sur les données. Mais encore faut-il avoir les infrastructures nécessaires pour héberger ces outils, d’où le cloud devenu désormais une norme vis-à-vis des datacenters au sein même de l’établissement.

Définir une stratégie numérique claire

Souvent mal perçu de par ses dépenses, le service informatique est l’un des premiers postes sur lequel les établissements sont tentés de rogner. Malgré tous, il est un réel partenaire de la stratégie de l’établissement.

Le numérique influence les stratégies de l’établissement de par son importance. Une stratégie dédiée au numérique, définissant des objectifs doit donc être mise en place.

Contrôler et veiller à la sécurité des informations

Au vu de la quantité de données, la sécurité est une priorité. Son enjeu pour cette année ? Intégrer naturellement la dimension « sécurité » dans les pratiques des usagers des services numériques.

Cette dimension prend toute son importance depuis la mise en place du Règlement Général sur la Protection des Données qui vient renforcer la protection des données à caractère personnel.

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

L’apprentissage entre pairs : qu’est-ce que c’est et quelles sont les techniques ?

L’apprentissage entre pairs : qu’est-ce que c’est et quelles sont les techniques ?

Dans notre société actuelle, l’apprentissage est quelque peu rigide, au sens que pour être approuvé il doit forcément avoir été fait dans une école ou un organisme reconnu. Mais c’est en train de changer. En effet, un apprentissage sort du lot et se veut plus participatif, personnalisé et instantané.

L'apprentissage entre pairs : différentes techniques pour un même but

Pédagogie très efficace, l’apprentissage entre pairs est fondé sur un principe simple : le partage. Pour mieux le comprendre voici trois techniques d’apprentissage.

  • L'enseignement mutuel

Cette méthode consiste à permettre aux élèves d’apprendre en enseignant. Ainsi, habituellement, les enfants apprennent à lire en cinq ou six ans alors qu’avec cette méthode ce délai passe à deux ans.

  • Les Mooc

Autre forme d’apprentissage entre pairs, le Mooc se base sur un processus de création de connexions et de développement de réseaux humains et technologiques. Ici, l’apprentissage ne se base plus sur un seul individu (l’enseignant). Le but est de former des cercles permettant aux élèves de se former ensemble.

  • L’apprentissage par le faire

L’apprentissage par le faire ou mouvement makers, est un apprentissage qui prône le plaisir de faire, d’expérimenter et de s’accomplir. Cette méthode est simple à mettre en place, une fois les élèves réunies, ils peuvent partager des idées et des compétences et créer de nouveaux projets. C’est en quelque sorte un groupe de travail durant lequel l’enseignant pourra observer ses élèves et apporter des réponses en cas d’interrogation ou de blocage des élèves.

Les bénéfices apportés par cet apprentissage

De part sa typologie d’enseignement, l’apprentissage entre pairs crée du lien social, permet de développer la bienveillance, la motivation, l’efficacité et renforce la créativité.

Les bénéfices sont donc importants pour les élèves, s’ajoutent à cela d’autres bénéfices sur le long terme qui les aideront dans leur vie professionnelle future : aisance à l’oral, facilité à collaborer et à innover.

De plus, l’apprentissage entre pairs permet aux élèves de mieux s’instruire eux-mêmes sur un sujet. Concernés par les thèmes abordés, les élèves deviennent créateurs de contenu et non plus consommateurs.

Autre point important soulignant l’efficacité de cette méthode d’apprentissage : le taux de rétention de l’information. Ce taux se base sur le contenu retenu d’un apprenant 24h après son cours.

%
apprendre en enseignant
%
apprentissage par la pratique
%
groupe de discussion
%
cours magistraux

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

L’intelligence artificielle a-t-elle sa place dans l’éducation ?

L’intelligence artificielle a-t-elle sa place dans l’éducation ?

Lutter contre l’échec scolaire est l’un des enjeux de ces dernières années. Malgré des recherches, il reste encore de nombreuses inégalités entre les élèves. Et si l’intelligence artificielle était la solution pour le secteur de l’éducation ?

L’intelligence artificielle dans l’éducation pour lutter contre l’échec scolaire

Afin de lutter contre l’échec scolaire, de nombreuses solutions ont été mises en place ces dernières années : classes spécialisées, soutien scolaire, pédagogies nouvelles… Cependant, ces solutions ont entraîné des problématiques au niveau de la liaison entre l’individuel et le collectif. Difficile pour les équipes pédagogiques de prendre en compte les spécificités de chaque élève, sans affaiblir le collectif.

Pour certains, la solution se cacherait dans les nouvelle technologies, notamment l’Intelligence Artificielle (IA), qui pourrait proposer des stratégies pédagogiques s’adaptant à chacun des élèves.

Améliorer la mémorisation du cours grâce l’IA

L’enjeu n°1 de l’intelligence artificielle au service de l’éducation serait d’améliorer la mémorisation du cours. En effet, selon les études réalisées, la mémorisation à long terme est favorable lorsque les révisions sont espacées. Cela dépend également des spécificités de chaque élève : son attention, ses aptitudes et difficultés…

C’est là que l’intelligence artificielle rentre en jeu. La technologie peut apprendre quand proposer des « piqûres de rappel » adaptées en fonction de l’historique de l’élève. Dans ce cas, on parlera de machine learning ou apprentissage automatique, qui est une branche de l’IA en pleine évolution.

Cet apprentissage, se base sur l’enregistrement d’événements passés, c’est-à-dire que son approche est tournée vers l’expérience acquise et interprétable dans les données. Le machine learning calcule les « réponses moyennes » pour prédire le comportement du nouvel élève. Un volume important de données est donc nécessaire, plus on a de données plus on peut constituer des groupes précis présentant des caractéristiques pédagogiques semblables.

Malgré les avantages de l’intelligence artificielle pour le secteur de l’éducation, il est néanmoins nécessaire de tenir compte de l’avancée technologique actuelle. A l’heure d’aujourd’hui, tout enseignement à la fois « humain » et automatique est impossible. Il est donc plus judicieux de trouver un juste milieu entre la technologie et l’humain, en utilisant par exemple l’IA en dehors de la classe pour les révisions et conserver le présentiel en classe.

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

Réforme du Baccalauréat

Réforme du Baccalauréat
Tout ce que vous devez savoir sur les évolutions à venir !

Dès la rentrée 2018, la réforme du Baccalauréat prendra forme avec la rentrée des nouveaux élèves en classe de 2nd. Découvrons ensemble les évolutions à venir !

Les principales dispositions de la réforme du Baccalauréat

Annoncée il y a déjà quelques mois, la réforme du Baccalauréat s’est confirmée au mois de février par l’annonce des grandes lignes de ce changement par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation Nationale. La réforme concerne le Bac de la filière générale et technologique ; et prendra forme avec les élèves qui passeront donc leur examen en 2021.

Quels sont les différentes dispositions de la réforme du Baccalauréat ?

  • Les épreuves anticipées de français en fin de 1ère seront maintenues mais revisitées.
  • Le contrôle continu représentera 40% de la note finale avec des épreuves communes en 1ère et terminale de type « Bac blanc » (30%) et comprenant les bulletins de notes des deux années (10%).
  • 4 épreuves en terminale représenteront quant à elle 60% de la note finale. Il s’agira de 2 épreuves écrites sur les disciplines de spécialités choisies par l’élève, un écrit de philosophie et pour finir un oral de 20 minutes devant un jury qui aura lieu au mois de juin.
  • L’obtention du Baccalauréat sera effectif à partir d’une moyenne de 10/20, sans note éliminatoire.
  • Concernant le système actuel de compensation, de mentions et d’oral de rattrapage, celui-ci sera maintenu

Une voie générale réorganisée

Afin que les élèves soient préparés à cette nouvelle réforme du Baccalauréat, l’organisation du lycée va être progressivement modifiée. Les programmes d’enseignement seront quant à eux revus et adaptés.

En ce qui concerne la voie technologique en séries, celle-ci sera conservée. Ce qui ne sera pas le cas pour les séries de la filière générale. Les séries L, S et ES seront en effet supprimées pour laisser place à une nouvelle organisation :

  • Un socle de culture commune regroupant les cours de français, philosophie, histoire/géographie, 2 langues vivantes, enseignement moral et civique, EPS.
  • Des disciplines de spécialités parmi lesquelles l’élève aura à en choisir 3 dès la première, dont deux qu’il approfondira en Terminale. Voici quelques exemples de spécialités : mathématiques, sciences de la vie et de la terre, art…
  • Un temps dédié à l’organisation et l’accompagnement des élèves. Ce qui permettra de préparer l’élève dès la classe de seconde à son futur parcours et choix des études supérieures.

De nouvelles disciplines sont également prévues telles que les sciences informatiques et numériques ou encore géopolitique et sciences politiques…

Différentes étapes seront ainsi à retenir dans les mois à venir afin d’anticiper au mieux la mise en place de la réforme du Baccalauréat :

Réforme Baccalauréat 2018

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

La-vie-scolaire : Mieux que d’y penser nous l’avons fait !

La-vie-scolaire : Mieux que d’y penser nous l’avons fait !

En 2018, découvrez la nouvelle solution la-vie-scolaire adaptée aux nouveaux besoins de votre établissement : une ergonomie repensée, de nouvelles pratiques, de nouveaux usages !

Un nouvel Espace Parents et Élèves

La-vie-scolaire c’est désormais un nouvel Espace Parents et Élèves spécialement repensé selon les besoins de chacun. L’élève consulte toutes ses données de scolarité sur sa page d’accueil. En un seul clic, il accède au détail des informations.

Nouvelle version la-vie-scolaire

Le parent consulte sur son tableau l’ensemble des informations de son enfant. Il est notifié des dernières informations relatives à son enfant et des dernières actualités de l’établissement. Depuis son smartphone, le parent avertit et justifie l’absence ou le retard de son enfant auprès de l’établissement.

Nouvelle version la-vie-scolaire

» Découvrez toutes les fonctions de l’espace Parents et Élèves dans les fiches pratiques : Espace Parents  /  Espace Élèves

Une nouvelle messagerie pour tous

Avec la nouvelle solution la-vie-scolaire, communiquez depuis votre smartphone avec la nouvelle messagerie

Nouvelle version la-vie-scolaire

Avec la nouvelle solution la-vie-scolaire, communiquez depuis votre smartphone avec la nouvelle messagerie

Nouveautés

  • Saisie des premières lettres du nom de la personne pour lui envoyer un message.
  • « Tous » permet de communiquer en un clic à l’ensemble des professeurs de votre établissement.
  • Recherche d’un professeur par la matière enseignée.
  • Précision du nom et de la classe de l’élève pour chaque parent.
Nouvelle version la-vie-scolaire

Nouvel accès : La redirection des messages vers votre mail personnel désormais disponible à partir de « Mon compte ». Ne ratez pas les prochaines fonctionnalités qui vous seront communiquées très prochainement !

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

Congrès SNCEEL & SYNADIC 2018

Congrès SNCEEL et SYNADIC 2018

Cette année encore, Axess Education sera présent aux Congrès SNCEEL & SYNADIC qui ont lieu le 24 et 25 janvier 2018.

SNCEEL : Un temps pour rêver l’Ecole

Cette année le congrès SNCEEL sera orienté innovation. Qu’est-ce que l’innovation ? S’agit-il d’un changement radical pour le système éducatif ? Autant de questions auxquelles le congrès répondra.

SYNADIC : Génération Z, ont-ils encore besoin de l’école ?

Qu’est-ce que la Génération Z ? Comment le jeune se transforme-t-il par rapport au numérique et quel est le rôle des parents ? Voici quelques questions auxquelles le congrès SYNADIC répondra cette année.

Lors de ces événements, nous vous donnons rendez-vous sur nos stands pour échanger sur vos besoins mais aussi pour vous faire découvrir et tester en avant-première notre nouvelle solution !

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

Parcoursup : à quoi ressemble le nouvel APB ?

Parcoursup : à quoi ressemble le nouvel APB ?

2018 marque l’arrivée de Parcoursup, le nouvel Admission Post-Bac (APB). Découvrons ensemble les différents changements de la plateforme.

La fin du tirage au sort et de l’algorithme

Pour cette nouvelle année, le gouvernement lance son nouveau Plan étudiants visant à offrir aux élèves une meilleure orientation au lycée, la fin du tirage au sort au sein des universités mais également la refonte de la plateforme Admission Post-Bac (APB) qui s’appelle désormais Parcoursup. Et ce n’est pas seulement le nom qui change, le gouvernement a aussi prévu plusieurs modifications.

Un nombre de vœux réduit et un nouveau système de réponse

Autre amélioration prévue par le gouvernement : le nombre de vœux et le système de réponse. Les lycéens peuvent sélectionner 10 vœux maximum dans Parcoursup, au lieu de 24 dans l’ancien APB. Ces vœux ne sont plus classés et doivent donc être « souhaités et motivés » d’après ce qu’évoque le ministère. Les formations sont également regroupées de manière géographique. Les candidats peuvent alors postuler à un type de filière dans une région, sans d’autres précisions. Ils peuvent également changer d’académie.

Concernant les réponses à ces vœux, le système de fonctionnement évolue aussi :

  • Pour les formations sélectives (BTS, DUT, écoles…) : les lycéens reçoivent « Oui », « Non » ou « En attente »
  • Pour les formations non-sélectives (université) : les lycéens reçoivent « En attente », « Oui », ou « Oui, si »

Le « Oui, si » conditionne l’accès à la formation à un certain nombre. Cette option n’est applicable que dans le cas de capacités d’accueil insuffisantes.

Un meilleur accompagnement des lycéens

Autre élément de modification dans Parcoursup : la remise à niveau. Si un étudiant accepté sous condition souhaite malgré tout rejoindre la formation, celui-ci doit effectuer un stage de remise à niveau ou suivre des cours renforcés dans certaines matières.

Certains dossiers peuvent également être refusés si, selon la ministre de l’Education, « Une formation non-sélective a plus de demandes que de places ». Les lycéens seront ici choisis en fonction de l’adéquation de leur profil et parcours. Cette sélection ne sera applicable que pour les filières dites en tension : Droit, Staps, Psycho et Paces.

Enfin, afin d’accompagner l’orientation de chaque lycéen, le gouvernement a mis en place deux semaines de l’orientation. Un site sera également mis à leur disposition pour répondre à l’ensemble de leurs questions sur l’orientation et les conseils de classes auront désormais pour mission de proposer une orientation aux élèves (1er trimestre) et de donner leur avis sur les formations souhaités (2ème trimestre).

La plateforme Parcoursup ouvrira le 15 janvier prochain. Les lycées pourront faire leur choix jusqu’en mars et les 1ères réponses seront disponibles dès le mois de mai. Reste maintenant à voir ce que ces changements vont apporter concrètement aux lycéens.

Le module de gestion des évaluations de la-vie-scolaire, dédié au suivi individuel de l’élève, s’interface avec Parcoursup depuis la mise en place de cette nouvelle plateforme.

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

Les dessins animés, nouveaux outils pour l’apprentissage du codage à l’école

Les dessins animés,
nouveaux outils pour l’apprentissage du codage à l’école

Le codage informatique est une méthode essentielle car c’est grâce à elle que fonctionnent nos sites internet, applications, logiciels, jeux vidéo, robots… La programmation est le garant des innovations futures. L’enseigner dès le plus jeune âge n’est donc pas dénué de sens.

Comment les dessins animés aident-ils les enfants à coder ?

Enseigné en classe dans certaines écoles, le code informatique se démocratise. Grâce aux jeux et aux plateformes, son apprentissage se simplifie et devient accessible à tous.

Des entreprises telles que Cartoon Network mettent en place des plateformes permettant de créer des jeux, via la création de codes informatiques, avec les personnages de dessins animés de la chaîne. Ensuite, l’enfant peut partager son jeu en ligne. Il est également possible, via cette plateforme, de coder en ligne sur des modèles open source déjà existants. Ces plateformes mettent ainsi en avant la créativité et le travail collaboratif. Les enfants seront alors formés aux compétences les plus essentielles, le tout en s’amusant. Grâce aux dessins animés, coder devient un jeu ce qui motive les enfants.

Cette introduction au codage dès le plus jeune âge encourage l’innovation dans l’esprit des plus jeunes, les avancées technologiques et permet de former les esprits de demain. Autre atout, coder à l’école met en avant les nouveaux modes d’apprentissages tels que le travail collaboratif ou le serious game.

Des ressources disciplinaires au cœur du plan numérique à l’école

Ayant les technologies pour, de nombreuses entreprises investissent dans ces programmes. Outre instruire les enfants, elles y voient également de futurs collaborateurs bien formés. L’environnement devenant de plus en plus High Tech, les entreprises sont en train d’anticiper leurs besoins.

Former les enfants au code deviendrait-il un objectif compétitif pour les entreprises ? Reste à savoir si les équipes pédagogiques sont aptes à former les enfants au codage informatique !

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

Etude : Le bien-être des élèves à l’école

Etude : Le bien-être des élèves à l’école

Un rapport a été réalisé récemment par l’OCDE sur 540 000 élèves répartis dans 72 pays afin d’évaluer leur niveau de bien-être au sein de l’école. Découvrons ensemble les résultats !

Une influence importante des parents et professeurs

Selon le rapport établi par l’OCDE, les professeurs mais aussi les parents jouent un rôle clé dans le bien-être des élèves et ont même une réelle influence sur les résultats scolaires. Les adolescents qui éprouvent un sentiment d’appartenance à l’égard de l’école et qui ont également de bonnes relations avec leur parents et professeurs sont plus susceptibles d’avoir de bons résultats scolaires et d’être heureux dans leur vie.

Les élèves dont les parents déclarent « passer du temps uniquement à parler à leur enfant », « manger le repas principal » ou « discuter de l’école » signalent un niveau de satisfaction élevé à l’égard de la vie. Ce chiffre oscille entre 22 et 39%.

Cependant, de nombreux adolescents déclarent être anxieux, voire très anxieux face aux devoirs et examens.

Des élèves anxieux face aux devoirs et examens

Selon le rapport de l’OCDE, en moyenne, 59% des élèves de 15 ans déclarent qu’ils s’inquiètent souvent de la difficulté des examens qu’ils vont passer et 66% se disent angoissés par les mauvaises notes. Et ce constat est d’autant plus visible chez les filles, qui se disent plus angoissées que les garçons face au travail scolaire.

Cependant, d’après l’étude, cette angoisse n’est pas due aux heures de cours ni à la fréquence des examens mais plutôt au soutien apporté par leurs professeurs et leur école.

4% des élèves sont victimes de violence chaque mois

Enfin, dernier élément important de cette étude : les violences à l’école. Il s’agit aujourd’hui d’un problème majeur d’après le rapport et qui touche directement au bien-être de l’élève. De nombreux élèves se disent aujourd’hui concernés par ce fléau. En moyenne, 4% des élèves interrogés se disent frappés ou bousculés quelques fois par mois. Et ce chiffre monte même à 9,5% suivant les pays.

Globalement, les élèves interrogés se disent heureux, avec en moyenne un niveau de 7,3 sur une échelle de satisfaction allant de 0 à 10. Pour la France, le niveau de satisfaction atteint les 7,6, ce qui montre un certain bien-être des élèves. Mais ce n’est pas le cas de tous les pays où l’on observe de grandes disparités.

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales

L’intelligence artificielle fait aussi sa rentrée !

L’intelligence artificielle fait aussi sa rentrée !

L’intelligence artificielle participe au développement de nombreux secteurs tels que la médecine, les transports, l’industrie…. L’éducation, qui quant à elle paraissait prudente, semble cette année s’y intéresser !

Intégrer l’intelligence artificielle à l’éducation grâce aux partenariats d’innovation

Afin d’intégrer l’intelligence artificielle à l’apprentissage, le Ministère de l’Education a, en juillet dernier, lancé un partenariat d’innovation. L’objectif ? Développer des outils pour les cours de français et de mathématiques en collaboration avec des EdTechs et des industriels et ainsi faciliter les rapports entre entreprises innovantes et pouvoirs publics. Cette initiative est à destination des écoliers de primaire et entre dans le cadre des investissements d’avenir à hauteur de 6 à 8 millions d’euros.

Ces partenariats permettront d’ouvrir une porte aux nouvelles technologies, tels que l’intelligence artificielle, afin qu’elles soient plus facilement intégrées dans les cours.

Les entreprises dîtes innovantes ont jusqu’à décembre 2017 pour y participer. Les entreprises sélectionnées perçoivent une aide de 12000 euros afin de pouvoir se préparer à la dernière phase de sélection qui retiendra uniquement six projets soit trois pour les mathématiques et trois pour le français. Enfin, de janvier à décembre 2018, auront lieu trois phases d’expérimentation en classe. Puis en janvier 2019, si les solutions ont fait leurs preuves alors la pré-industrialisation commencera avant qu’elles soient ensuite acquises par le Ministère de l’Education pour quatre ans et quelques 2,5 millions d’élèves.

Deux exemples à l’étude : les learning analytics et l’adaptative learning

Avec cette pré-industrialisation prévue en 2019, le Ministère de l’Education semble bien décidé à intégrer l’intelligence artificielle dans les programmes scolaires. L’enseignement de demain se dessine peu à peu.

Certains principes basés sur le Big Data sont déjà à l’étude tels que les learning analytics et l’adaptative learning. Tous deux servent à collecter puis à analyser des données relatives à l’utilisation de tel ou tel outil par l’élève. Ainsi, des parcours personnalisés et individualisés peuvent être proposés. L’objectif est de donner aux professeurs des moyens de déceler plus facilement les élèves en échec scolaire et de leur proposer des parcours et moyens adaptés.

Le développement de l’intelligence artificielle et des nouvelles technologies au sein de l’éducation va ainsi permettre de créer un intermédiaire qualitatif entre l’enseignant et l’élève. Tous doivent pouvoir bénéficier de ces innovations.

Inscrivez-vous à la newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter trimestrielle par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désabonnement présents dans les newsletters ou en nous contactant à l’adresse information@axess.fr

© 2018 Axess Education | Tous droits réservés | Mentions légales